jeudi 13 octobre 2016

Green Kitchen, recettes végétariennes du monde entier

Comme je suis heureuse et fière de vous annoncer la sortie aujourd'hui en librairies de Green Kitchen, la version française de Green Kitchen Travels ! Ce gros ouvrage de 250 pages, écrit par David Frenkiel et Luise Vindahl, m'a occupée de longs mois à la fin de l'année dernière. Il s'agit de ma première traduction aux éditions Alternatives, et de mon plus gros livre écrit à ce jour ! :-)


Flashback : juillet 2015, dans une sombre chambre d'hôtel au beau milieu des Smoky Mountains, dans le Tennessee. Je venais de recevoir un mail de mon éditeur, me proposant de traduire le second ouvrage des auteurs du blog Green Kitchen Stories (ouvrage qui se trouvait d'ailleurs dans ma bibliothèque). Je ne sais plus si j'ai commencé par rire aux éclats, folle de joie, ou par marmonner pendant plusieurs minutes « Non, ce n'est pas vrai... », toujours est-il que mon amoureux a dû me demander plusieurs fois ce qui m'arrivait avant d'obtenir une réponse sensée.

Que vous dire sur ce magnifique ouvrage, sinon que les sublimes photos de David parlent d'elles-mêmes ! Plus qu'un livre de recettes, c'est aussi un carnet de voyage qui fourmille d'anecdotes et vous fait saliver page après page, tout en vous faisant rêver à ces lointaines destinations ensoleillées : dhal paruppu du Sri Lanka, bouchées d'aubergine croustillantes à Barcelone, Zuppa di ribollita comme en Toscane, café frappé à la vietnamienne...  J'en ai eu tellement l'eau à la bouche que j'en ai profité pour tester quelques recettes, dont les brochettes de tempeh et les mousses crues au citron vert. J'ai aussi voulu penser aux lecteurs novices en cuisine bio, en insérant quelques notes (NdT) sur les ingrédients très spécifiques ou même non disponibles sous nos latitudes (rappelons que les auteurs habitent à Stockholm).


J'espère que vous prendrez autant de plaisir à parcourir ce livre et à essayer les recettes que j'en ai eu à le traduire. Rendez-vous sur le site de l'éditeur pour connaître le sommaire et voir plus d'extraits de l'ouvrage.  
Bonne lecture !:-)

vendredi 30 septembre 2016

Barres énergie aux graines de chia

En parcourant le dernier Sat'info, j'ai tout de suite craqué sur cette recette de Clea. Ces barres aux graines de chia et aux amandes avaient tout pour me plaire : sans cuisson, ultra-rapides à faire et customisables à volonté, en fonction des envies et du contenu du placard. J'ai simplement diminué la quantité de sirop d'agave (50 g à l'origine, soit 4 c. à s.), pour le remplacer par de l'eau.


Pour peu que vous gardiez les proportions d'oléagineux, de graines et de liquide, ainsi que la quantité de graines de chia, à vous les substitutions : noisettes + figues sèches et cannelle, pistaches + abricots secs et cardamome, cacahuètes + raisins et vanille... Vous pouvez opter pour des barres 100 % graines et sans oléagineux, ou l'inverse. En bonus, ces barres se conservent longtemps au frais. J'ai pu les déguster au petit-déjeuner, au goûter ou après une séance de sport, les glisser dans mon sac pour combler une petite faim, et dans ma lunch-box. Mon conseil : doublez les proportions ! ;-)


Dans le panier de la Fée
pour 8 barres

60 g d'amandes
60 g de graines de chanvre
50 g de myrtilles séchées, baies de Goji, cranberries et/ou raisins secs
10 g de graines de chia
4 c. à s. d'eau
1 c. à s. de sirop d'agave
¼ de c. à c. de vanille en poudre
¼ de c. à c. de cannelle moulue
1 pincée de sel

Au mixeur, réduire les amandes et graines de chanvre en poudre. Les mélanger avec les graines de chia, les baies séchées, le sel et les épices. Ajouter l'eau et le sirop d'agave et bien mélanger avec les mains. Abaisser la pâte pour former un rectangle. Placer au frais pour 6 heures au moins avant de découper en barres. Les séparer par du papier cuisson et les conserver au frais dans une boîte hermétique jusqu'à 10 jours.

mardi 20 septembre 2016

Muffins aux mûres

La cueillette des mûres m'évoque immanquablement les vacances d'été passées dans le Berry quand j'étais enfant. J'y cueillais des mûres dès la mi-août et la récolte se faisait par saladiers entiers. Si ma grand-mère en faisait parfois des confiture dans sa grande bassine de cuivre, je crois que déjà à l'époque je préférais les dévorer nature, fraîches et juteuses.
Les quelques récoltes de mûres faites en Alsace ces dernières années ont toujours été décevantes : fruits peu nombreux, acides ou flétris sur leurs branches. Autant vous dire que lorsque j'ai enfin pu en ramasser un plein bol il y a quelques semaines, c'était la fête !


De quoi faire même une petite recette, que je partage avec vous aujourd'hui, en espérant qu'il ne soit pas trop tard... Avec un peu de chance, vous aurez congelé les fruits d'une récolte bien plus abondante que la mienne et dans le cas contraire, vous pourrez l'essayer lors de la prochaine remontée de framboises, ou encore avec des myrtilles surgelées du commerce. Ces muffins sont, comme presque toutes les recettes de ce blog, sans gluten ni lait. Le parfum de l'huile de coco et la touche d'amande leur donne un parfum envoûtant très addictif... Ils sont meilleurs le jour même, n'hésitez donc pas à congeler le surplus.



Dans le panier de la Fée
pour 6 muffins

150 g de mûres
100 g de farine de riz complet
50 g de farine de sarrasin
50 g de poudre d'amandes
80 g de sucre de canne ou 60 g de sucre de bouleau
70 g d'huile de coco
1 œuf
175 ml de lait d'amande
1 c. à c. de poudre à lever
½ c. à c. de vanille en poudre ou 1 c. à c. d'extrait liquide

Préchauffer le four à 180°C.
Mélanger les farines avec la poudre d'amandes, le sucre, la vanille et la poudre à lever. Incorporer l’œuf puis l'huile de coco et le lait d'amande, sans chercher à trop bien mélanger. Ajouter les mûres et répartir la pâte dans 6 moules à muffins. Enfourner pour 30 minutes et laisser complètement refroidir avant de déguster.